Le pont de l’Archevêché

Avec sa balustrade à croisillon caractéristique de l’époque de la Restauration, le plus étroit des ponts de Paris relie la pointe est de l’île de la Cité au quai de Montebello, offrant une vue imprenable sur le chevet de la cathédrale Notre-Dame.

Le pont de l’Archevêché est construit sur ordonnance royales en seulement huit mois en 1828. Il doit son nom à la proximité de l’ancien évêché situé à quelques pas de l’abside de la cathédrale Notre-Dame, détruit lors d’émeutes anticléricales en 1834.

Avant même qu’il ne soit mis en service, sa concession a été accordée à la Compagnie des Invalides, pour la dédommager de la décision des autorités de démolir le pont suspendu des Invalides en 1824.

Le pont de l’Archevêché sera ainsi à péage jusqu’en 1848, année où la ville de Paris rachètera la concession.

Le pont le plus étroit de Paris

Ouvrage de pierre doté de trois arches et reposant sur deux piles et deux culées, il est le pont le plus étroit de la capitale (17 mètres). Tout au long de son histoire, son existence sera régulièrement remise en question en raison des dangers qu’il représente pour la circulation fluviale et routière.

La faible hauteur de son arche centrale -8 mètres-, le rapprochement de ses piles ou son étroitesse entraînent de nombreux accidents, dont le plus grave survient en 1911, lorsqu’un autobus heurte le parapet et tombe dans la Seine, faisant onze victimes. C’est à la suite de cet accident que l’on décide d’instaurer un sens unique et que des travaux de sécurité sont entrepris, bien qu’aucun ne modifie l’aspect général de l’ouvrage.

Il est ainsi aujourd’hui rigoureusement identique à l’original, et son remplacement n’est plus envisagé par les autorités.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.